Sportifs, musiciens

 

Si les activités sportives ou culturelles sont conseillées pour améliorer le bien-être physique et social, elles peuvent parfois entrainer des douleurs, que ce soit à cause d’une pratique trop intensive, une pratique mal adaptée, ou à cause d’accidents et traumatismes desquels personne n’est à l’abri!

 

Sportifs 

Il est important quoi qu’il arrive et notamment en sport, d’écouter son corps. Que ce soit dans un but de performance ou d’entretien de notre corps, nous avons tendance pousser nos limites un peu trop loin. À terme, cela contribue à l’apparition de douleurs musculo-squelettiques.

Heureusement à ce moment-là, il y a quand même des solutions, qui peuvent faire gagner du temps et de l’efficacité au rétablissement ou à la rééducation!

 

L’ostéopathie, par son coté préventif, peut anticiper et prévenir l’apparition de douleurs causées par des troubles fonctionnels musculo-squelettiques. Si une ou plusieurs articulations sont en restriction de mobilité ou si les chaînes musculaires sont déséquilibrées, les autres articulations du corps vont assurer un double rôle.

 

De même, on ne s’en doute souvent pas, mais des troubles fonctionnels au niveau viscéral abdominal, thoracique ou pelvien, ou globalement au niveau des points de passage importants du sang peuvent entraîner des troubles :

  • adaptations musculaires à distance qui fatiguent les muscles en question plus rapidement,
  • gêne du drainage et nettoyage du sang
  • parfois même la perturbation de l’information nerveuse en facilitant l’excitation de certains nerfs qui cheminent autour et au travers de structures sur sollicitées…

 

Certains sports ont la particularité d’être complètement asymétriques, ce qui peut perturber l’équilibre des chaînes musculaires. Nous pensons notamment au hockey, au tennis, au badminton, et bien entendu au golf! 

 

 

 

 

En libérant les restrictions de mobilité qui sont responsables de ces troubles, l’ostéopathe peut permettre au sportif d’utiliser son corps de manière optimale. Il pourra ainsi améliorer ses performances tout en restant dans les limites physiologiques que son corps lui impose.

 

Il arrive souvent que le sportif se blesse (entorse, déchirure musculaire, élongation, tendinite, fracture…). Ce sont des pathologies à faire vérifier et traiter par un médecin et/ou chirurgien en premier lieu (en fonction de la gravité).

 

Une fois les troubles de l’intégrité de la structure pris en charge, il est vivement conseillé de passer entre les mains d’un ostéopathe pour libérer les restrictions de mobilités qu’ont entrainé ces traumatismes, ainsi que les adaptations et déséquilibres mis en place par une boiterie prolongée ou l’utilisation de béquilles par exemple.

 

Il est conseillé pour les sportifs les plus assidus de se faire accompagner d’une alimentation saine et surtout d’une hydratation adaptée, si vous avez des questions à ce sujet, vous pouvez les poser à votre ostéopathe, qui est en mesure de vous conseiller ou de vous rediriger vers un conseiller plus adapté à vos besoins (nutritionniste ou diététicien par exemple).

 

Musiciens, chanteurs…

Même si la pratique d’un instrument ou du chant ne parait pas éprouvante pour le corps, elle peut l’être si elle est pratiquée de façon intensive.

Le chant et les instruments à vent sollicitent énormément la respiration.

Les blocages respiratoires sont nombreux, au jour d’aujourd’hui, énormément de gens ne savent pas “respirer”, et présentent une respiratoin inversée (respiration par le thorax sans utiliser le diaphragme ou l’abdomen. Ces blocages et restrictions peuvent être mis en place dès le plus jeune âge, notamment lors du passage de la position horizontale à la verticale dans la petite enfance, âge où le diaphragme va commencer à remplir son rôle d’équilibration des pressions entre les différents caissons du corps, à cause de la contrainte supplémentaire de la gravité.

En libérant ce qui gêne au bon fonctionnement de la respiration, l’ostéopathie peut améliorer vos capacités à pratiquer de la musique avec les instruments à vent ou du chant.

 

 

 

La pratique d’un instrument amène souvent le musicien à rester dans une position pendant des heures, souvent des positions déséquilibrées. Il n’est jamais bon de rester longtemps dans la même position durant un long moment. Il n’est pas rare de voir un violoniste se plaindre de cervicalgies ou un guitariste de douleurs de dos…

Même s’il n’y a pas de douleurs ou de gênes dans l’immédiat, nous conseillons de régulièrement consulter un ostéopathe lors de la pratique d’un instrument de musique (notamment ceux à position asymétrique ou déséquilibrée), afin de prévenir les blocages qui peuvent s’installer dans le temps.

 

 

 

L’ostéopathe peut soulager les douleurs liées à la pratique d’un instrument de musique, et prévenir les blocages et restrictions plus ou moins inévitables dues à une pratique extensive, ce qui permet de pratiquer l’instrument qu’on aime le coeur léger pendant encore de nombreuses années!