Personnes âgées

 

Avec l’âge, les cellules du corps se renouvellent moins, l’arthrose se développe, les articulations ont tendance à s’enraidir. La circulation sanguine se fait moins bien, pouvant entraîner hypertension artérielle, varices… Le corps est, faute d’un meilleur mot, en état d’usure!

 

 

Petite démystification…

Tout d’abord, nous tenions à ce qu’une chose soit bien claire, car souvent nous avons croisé des gens qui pensent que l’ostéopathie “fait des miracles” pour les personnes âgées, qu’elle leur “redonne un corps de leur jeunesse” etc. Nous souhaitions démystifier ceci si c’était également votre cas, vous qui nous lisez. Sinon, vous pouvez passer au titre suivant.

Arrivé un certain âge, autant en médecine qu’en ostéopathie, le souci que l’on a en tant que thérapeute est de soulager les gens, pas de les guérir si ce n’est pas possible, car à ce jour, il n’existe pas de traitement permettant d’empêcher l’usure. De même, un corps que l’on n’utiliserait pas pour bouger ou faire des activités s’userait également! Il serait même en moins bon état car le mouvement, l’activité permettent en grande partie au corps de s’auto-guérir.

L’usure due au vieillissement, même si on n’a pas envie de se l’avouer, c’est NORMAL, c’est PHYSIOLOGIQUE!

Il arrive un moment où on n’a plus le corps qu’on avait à 20 ans et personne ne peut aider à retrouver cela, ça peut être maintenu le plus longtemps possible par le biais d’une bonne hygiène de vie, cela peut être amélioré par le biais d’interventions médicales, chirurgicales, ostéopathiques, lorsque nécessaire, mais l’usure ne peut pas être empêchée complètement, et ne peut pas vraiment être réparée ou guérie.

Nous espérons que toute personne qui lit cette page en ce moment comprend qu’un médicament “à prendre tous les jours jusqu’au bout de la vie” ne guérit pas, il masque le symptôme. Sans ça, il serait à prendre durant une courte période et le problème serait définitivement réglé.

Même l’installation d’une prothèse permettra de remplacer une structure osseuse et cartilagineuse défectueuse, mais ne va en aucun cas rajeunir les cellules osseuses dans lesquelles elle est placée, et les muscles qui la soutiennent et qui la font bouger seront toujours les mêmes muscles eux aussi “vintage”.

Nous savons que ça ne fait certainement pas plaisir de lire ces quelques phrases, mais nous ne voulons pas vendre du rêve ou du vide, il n’y a pas de pilule miracle (à ce jour) contre l’usure et le vieillissement, cela dit, il y a des moyens aujourd’hui pour être soulagé de ses douleurs fonctionnelles dues à l’usure, et l’ostéopathie a une part très importante dans ce soulagement, nous allons vous expliquer pourquoi :

… mais tant à faire pour les personnes âgées en ostéopathie!!

Tout d’abord, la plupart des personnes âgées aujourd’hui sont sous traitement médicamenteux. Les pathologies inflammatoires, le cholestérol ainsi que l’hypertension cardiaque touchent énormément de personnes à patir d’un certain âge. Ces troubles sont traités en médecine, comme nous le disions plus haut, de façon chronique par une prise quotidienne de cachets ou pilules, qui sont le plus souvent nécessaires au maintien d’un équilibre vital du corps, pas dans le but d’obtenir une guérison. Il arrive pareillement qu’il y ait traitement aux corticoïdes, ou alors qu’il y ait des dérivés morphiniques ou autres molécules en traitement “au long cours”, ayant un impact très important sur l’ensemble du corps, pas seulement sur le symptôme que l’on souhaitait masquer.

L’augmentation de la prise médicamenteuse et surtout son maintien durant des années, a un impact lourd sur le corps, notamment le système viscéral (ce pauvre foie à qui on en demande tant/trop!!) et tout ce qui dépend du niveau de propreté et de l’efficacité de drainage du sang!

D’ailleurs, en ce qui concerne les personnes âgées, ce que nous conseillons en premier lieu en cas d’apparition de douleurs, vertiges, d’inconfort où que ce soit dans le corps, c’est de contacter votre médecin afin de déterminer si cela est un trouble grave, ou si cela peut avoir un lien avec les médicaments : le problème peut-il être réglé par un simple ajustement de dosage en médecine?

 

On ne s’en doute pas mais chez une personne âgée, retrouver même quelques degrés de mouvement par le biais d’un travail ostéopathique soulage énormément! La structure est plus ou moins usée, parfois il y a des crises inflammatoires articulaires, parfois même installation de prothèses… des changements de postures ou interventions médicales et chirurgicales qui modifient le maintien d’un corps qui a déjà des dizaines d’années d’adaptations et compensions articulaires et viscérales derrière lui!

L’ostéopathe n’a pas vocation d’enlever l’arthrose, l’usure, les antécédents traumatiques, médicaux ou chirurgicaux… mais peut permettre à un corps ayant vécu de retrouver un équilibre “dans son déséquilibre”. Comment fait-on? On prend compte du passé et de l’état d’usure et on aide le corps à trouver une posture la plus économique et équilibrée possible.

Le moindre trouble fonctionnel peut avoir un impact douloureux très handicapant chez les personnes âgées, ce qui entraîne une activité physique réduite, alors que c’est justement l’activité, le mouvement, qui permet au corps de s’entretenir et s’autoguérir, aux différents fluides de circuler, aux pressions de s’équilibrer et au sang d’être drainé et nettoyé…

C’est ce que les ostéopathes cherchent en travaillant en techniques très douces, afin d’obtenir une biomécanique et une physiologie équilibrées “dans le déséquilibre de l’usure”.

 

Notre travail en ostéopathie se porte notamment sur tout ce qui peut gêner la mobilité confortable des articulations, rendant ainsi les mouvements du quotidien plus aisés, même si l’amplitude gagnée reste parfois modeste. On s’intéresse en premier lieu à l’amélioration de la qualité du mouvement, puis à la quantité de mouvement que cette amélioration permet.

Nous travaillons aussi sur le soulagement des douleurs ou troubles viscéraux fonctionnels, en gardant toujours l’oeil ouvert au cas où l’on serait face à un trouble plus grave qui nécessite une intervention médicale ou un ajustement de la prise médicamenteuse. La prise de certains médicaments comme les dérivés morphiniques ou opiacés, ainsi que le changement d’alimentation (nourriture liquide, intolérances alimentaires variées…) peuvent parfois demander trop d’énergie au système digestif, et causer des diarrhées ou constipations fonctionnelles que nous pouvons aider à régulariser en ostéopathie. Il s’agit d’équilibrer le corps autour de son obligation à prendre son traitement : aider le corps à supporter le déséquilibre médicamenteux.

 

L’ostéopathe travaille également sur l’ensemble des troubles fonctionnels dûs aux déséquilibres du système circulatoire sanguin : les varices au niveau des jambes, l’essoufflement, les déséquilibres de tension artérielle… Tant que ces troubles ont un ou quelques facteurs fonctionnels, il y a quelque chose à faire en ostéopathie!

Ce que nous voulons dire, c’est que par exemple un travail ostéopathique sur les quelques origines fonctionnelles d’une hypertension artérielle peuvent la faire diminuer d’un ou deux “points” sans qu’elle ne disparaisse complètement.

A quoi ça sert alors, si les troubles ne sont pas guéris, si ça ne disparaît pas complètement…?

Tout simplement que le traitement est moins important pour une petite hypertension plutôt qu’une grande. Il y a donc moins de médicaments à prendre, moins de risques en cas d’oubli, et par conséquent il y a aussi moins de risques d’effets secondaires importants et moins d’impact négatif sur le corps à long terme.

 

En complément d’une bonne hygiène de vie,  l’ostéopathie peut permettre aux personnes âgées de vivre plus confortablement et de retarder les effets du vieillissement qui s’accélèrent à partir du moment ou l’on n’a plus beaucoup d’activité physique ou de stimulation. Grâce notamment à un suivi ostéopathique régulier et des conseils adaptés, les personnes âgées peuvent souvent retrouver une activité suffisante et adaptée à leur âge